Institut Destrée - The Destree Institute

               Accueil

Organisation

Recherche scientifique

Education permanente

Conseil

Action

Evénements

 

 

Robert Halleux, Prix du Wallon de l'année 2003 Institut Destrée, Centre de recherche européen basé en Wallonie

Robert Halleux
directeur de recherches au FNRS
Prix du Wallon de l'année 2003
Namur, 18 février 2004

Le Prix Bologne-Lemaire du Wallon de l’année 2003 a été remis ce 18 février 2004 au professeur Robert Halleux.

Né à Villers – l’Evêque le 18 août 1946, Robert Halleux est docteur en philosophie et lettres, agrégé de l’enseignement supérieur et diplômé de l’Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris. Il est actuellement directeur de recherches au F.N.R.S., directeur du Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques de l’Université de Liège, administrateur délégué de la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège, associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de l’Institut de France.

Il est un spécialiste mondialement reconnu de l’histoire des sciences, des techniques et de l’industrie. Parmi ses publications récentes, on épinglera les trois volumes monumentaux de L’histoire des sciences en Belgique des origines à 2000 et Cockerill. Deux siècles de technologie. Il travaille actuellement à deux ouvrages : L’histoire des techniques en Belgique, des origines à 2000 et Le métabolisme de l’innovation dans la métallurgie belge, 1800-2000.

En choisissant Robert Halleux comme Wallon de l’année 2003, le jury et le Conseil d’administration de l’Institut Jules-Destrée ont voulu rendre  hommage à ce grand scientifique wallon pour l’ensemble de ses travaux à l’occasion de son élection à l’Institut de France le 7 mars 2003.

 

Pour rappel, le Prix Bologne-Lemaire de la Wallonne ou du Wallon de l’année a été instauré en 1976 à l’initiative de la Fondation Maurice Bologne-Lemaire, dont l’objet est l’octroi d’un prix annuel à une personne qui, par son action sociale, économique, politique ou culturelle aura le mieux servi les intérêts de la société wallonne.

Le prix n’ayant plus été attribué de 1991 à 1995, le Conseil d’administration de l’Institut Jules-Destrée, en accord avec la Fondation Bologne-Lemaire, a décidé en juillet 1996 de rendre vigueur à cette initiative et de décerner à nouveau ce titre à une personnalité. Un jury a donc été constitué sous la présidence de Jacques Lanotte, ancien directeur de l’Institut Jules-Destrée et directeur général des Affaires culturelles du Hainaut. Ce jury est composé d’administrateurs de l’Institut Jules-Destrée et de la Fondation Bologne-Lemaire, actuellement présidée par l’ancien sénateur et juge à la Cour d’Arbitrage, l’économiste Yves de Wasseige.

Le nouveau prix, d’un montant de 1250 €, a été décerné en 1997 (Wallon de l’année 1996) au comédien et scénariste Jean-Claude Derudder. L’objectif était tant de saluer l’œuvre corrosive et provocante de cet acteur flamboyant, que de rappeler l’importance de la culture comme force de réflexion, de résistance et de changement. Quant au prix 1997, il a été décerné aux frères Luc et Jean-Pierre Dardenne pour leur œuvre cinématographique et documentaire en général, et pour leur long métrage La Promesse, en particulier. En 1998, le prix a été attribué à Michel Foucard, président du Groupe Technord et vice-président de l'Union wallonne des Entreprises, pour son engagement dans le domaine de la qualité et de la citoyenneté des entreprises wallonnes. En 1999, c’est Philippe Suinen, directeur général des Relations extérieures de la Région wallonne, et administrateur délégué de l’Agence wallonne à l’Exportation qui reçoit le prix pour son action dynamique. En 2000, le prix a été attribué à Thérèse Snoy, secrétaire générale d’Inter-Environnement Wallonie au titre de l’implication de la société civile dans la nouvelle gouvernance régionale. En 2001, c’est le pongiste Jean-Michel Saive qui recevait le prix, témoin de l’importance du sport dans notre société ainsi que des valeurs qu’il peut véhiculer. En 2002, le prix était décerné au dramaturge wallon Jean Louvet pour l’ensemble de son œuvre.

Les noms de Maurice Bologne et de son épouse, Aimée Lemaire, fondateurs en 1938 de l’Institut Jules-Destrée, président et directrice des travaux de 1960 à 1975, grands Résistants, sont particulièrement bien choisis pour illustrer cette volonté des Wallons d’honorer ceux qui œuvrent à donner à leur région une image de qualité, de dynamisme et de défense des valeurs humaines et démocratiques.

 

 

L'Institut Destrée L'Institut Destrée,
ONG partenaire officiel de l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social
des Nations Unies (ECOSOC) depuis 2012
  The Destree Institute The Destrée Institute,
NGO official partner of UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with the United Nations Economic
and Social Council (ECOSOC) since 2012 

www.institut-destree.eu  -  www.institut-destree.org  -  www.wallonie-en-ligne.net   ©   Institut Destrée  -  The Destree Institute