Institut Destrée - The Destree Institute

               Accueil

Organisation

Recherche scientifique

Education permanente

Conseil

Action

Evénements

 

 

Institut Destrée, Centre de recherche européen basé en Wallonie

Jean Louvet

auteur dramatique

Prix du Wallon de l'année 2002

Namur, 4 février 2003

 

Jean Louvet

Le Prix Bologne-Lemaire du Wallon de l’année 2002 a été remis ce 4 février 2003 au dramaturge wallon Jean Louvet.

Né à Moustier-sur-Sambre le 28 mars 1934, licencié en philologie romane de l’Université libre de Bruxelles (1959), Jean Louvet est nommé professeur de français à l’Athénée de Morlanwelz.

Influencé par Sartre et par Brecht, sa carrière littéraire commence au début des années ’60. Le Théâtre prolétarien de La Louvière présente, dès 1962, Le train du bon Dieu, sa première écriture (publiée en 1976). 

 A cette première pièce succéderont, entre autres, L’An I (1963), Mort et résurrection du Citoyen Julien T (1967), Conversation en Wallonie (1978), L’homme qui avait le soleil dans sa poche (1982), Un Faust (1985), Le grand complot (1990), Jacob seul (1991), Un homme de compagnie (1992), Simenon (1994), Le coup de semonce (1995), L’annonce faite à Benoît (1996).

Les pièces de Jean Louvet s’inscrivent dans l’histoire, la vie et l’intériorité des êtres. Le réalisme y rejoint le symbolisme et l’allégorie, le poids des idées contraste avec le raffinement de l’écriture. Pour l’auteur et critique Jean-Marie Piemme, les pièces de Louvet ont un ancrage wallon, mais son regard est bien plus large que la société wallonne.

Animateur du Studio-Théâtre à la Louvière depuis 1980, coauteur et promoteur du Manifeste pour la Culture wallonne (1983), Jean Louvet resta longtemps mieux connu en France.

La pièce Conversation en Wallonie, créée en 1976 à Haine-Saint-Pierre, reprise en France en 1990 sous le titre de Au nom du père, puis redécouverte pour la première fois dans son intégralité à l’occasion de l’édition 2001 du Festival de Théâtre de Spa, dans une mise en scène d’Armand Delcampe, avant de tourner dans toute la Wallonie et à Bruxelles avec un succès retentissant est une belle illustration de cette reconnaissance, longtemps retardée de l’œuvre de Jean Louvet.

Vice-Président de la Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques, membre de la Commission des Lettres,  membre du Conseil supérieur d’Art dramatique, membre du Conseil d’administration de Wallonie-Images-Production, Jean Louvet  a été lauréat du prix de la SACD et du prix triennal de Littérature dramatique en 1984 ; en 1990, il a obtenu le Prix André Praga pour l’ensemble de son œuvre.

En choisissant Jean Louvet comme Wallon de l’année 2002, le jury et le Conseil d’administration de l’Institut Jules-Destrée ont voulu rendre hommage à cet auteur  pour l’ensemble de son œuvre et l’universalité de sa pensée.

Pour rappel, le Prix Bologne-Lemaire de la Wallonne ou du Wallon de l’année a été instauré en 1976 à l’initiative de la Fondation Maurice Bologne-Lemaire, dont l’objet est l’octroi d’un prix annuel à une personne qui, par son action sociale, économique, politique ou culturelle aura le mieux servi les intérêts du peuple wallon. De 1977 à 1991, le prix a notamment été décerné à Thierry Michel (cinéaste), Thierry Haumont (écrivain), Irène Vrancken (archiviste), Jean-Maurice Dehousse (ministre-président du gouvernement wallon), René Constant (directeur de l’Institut des Radio-éléments), Michel Quévit (professeur à l’UCL), Marinette Bruwier (historienne, vice-recteur de l’Université de Mons-Hainaut).

Depuis 1996 l’attribution du prix a été confiée l’Institut Jules-Destrée, à la demande de la Fondation Bologne-Lemaire. Le jury présidé par Jacques Lanotte, ancien directeur de l’Institut Jules-Destrée et directeur général des Affaires culturelles du Hainaut, est composé d’administrateurs de l’Institut Jules-Destrée et du président de la Fondation Bologne-Lemaire, l’ancien sénateur et juge à la Cour d’Arbitrage, l’économiste Yves de Wasseige.

Le nouveau prix (1996), d’un montant de 1250 €, a été décerné en 1997 (Wallon de l’année 1996) au comédien et scénariste Jean-Claude Derudder. Quant au prix 1997, il a été décerné aux frères Luc et Jean-Pierre Dardenne pour leur œuvre cinématographique et documentaire en général, et pour leur long métrage La Promesse, en particulier. En 1998, le prix a été attribué à Michel Foucard, président du Groupe Technord et vice-président de l'Union wallonne des Entreprises, pour son engagement dans le domaine de la qualité et de la citoyenneté des entreprises wallonnes. En 1999, c’est Philippe Suinen, directeur général des Relations extérieures de la Région wallonne, et administrateur délégué de l’Agence wallonne à l’Exportation qui reçoit le prix pour son action dynamique. En 2000, le prix a été attribué à Thérèse Snoy, secrétaire générale d’Inter-Environnement Wallonie au titre de l’implication de la société civile dans la nouvelle gouvernance régionale. En 2001, c’est le pongiste Jean-Michel Saive qui recevait le prix, témoin de l’importance du sport dans notre société ainsi que des valeurs qu’il peut véhiculer.

Les noms de Maurice Bologne et de son épouse, Aimée Lemaire, fondateurs en 1938 de l’Institut Jules-Destrée, président et directrice des travaux de 1960 à 1975, grands Résistants, sont particulièrement bien choisis pour illustrer cette volonté des Wallons d’honorer ceux qui œuvrent à donner à leur région une image de qualité, de dynamisme et de défense des valeurs humaines et démocratiques.

Théâtre

L’an I. Création à La Louvière, 1963.
Mort et résurrection du citoyen Julien T. Création La Louvière, 1967.
A bientôt, monsieur Lang, Paris, Seuil, 1970. Création à Bruxelles, 1972.
Les clients ; Le bouffon, Christian Bourgeois,  Paris, 1974. Création à Haine-Saint-Pierre, 1972 (Le bouffon), 1974 (Les clients).
Le train du bon Dieu. Cahiers Théâtre Louvain, 23, 1976. Création à La Louvière, 1962.
Conversation en Wallonie, Jacques Antoine, Bruxelles, 1978. Création à Haine-Saint-Pierre en 1976. Reprise en 1990 sous le titre Au nom du père dans une dramaturgie d’Yves Vasseur.
L’homme qui avait le soleil dans sa poche. Didascalies, 2, 1982. Création à Bruxelles, 1982.
Théâtre. Préface de Marc Quaghebeur, lecture de Michèle Fabian, Labor, Bruxelles, 1984. Contient : A bientôt, M. Lang ; L’homme qui avait le soleil dans la poche.
Un Faust. Didascalies, 1985. Création à Bruxelles, 1985.
Un Faust. Version définitive. Didascalies, 9, 1986.
L’aménagement, suivi d’un entretien de l’auteur avec Jacques De Decker, Promotion Théâtre, Carnières, 1990. Création à strépy-bracquegnies, 1984. Nouvelle création à paris, 1990. (pièce écrite en 1970).
Le grand complot, Promotion Théâtre, 1990. Création à Bois-du-Luc, 1990.
Jacob seul. Suivi d’une approche dramaturgique par Nabil El Azan, metteur en scène. Promotion Théâtre, 1990. Création à Bois-du-Luc en 1989. Nouvelle création à Bruxelles, 1991.
Un homme de compagnie, Ed. Lansman, Carnières, 1993. Création à Strépy-Bracquegnies, 1992. Nouvelle création à Louvain-la-Neuve, 1994.
La sabré de Tolède. Création à Strépy-Bracquegnies, 1993.
Simenon, Ed. Lansman, 1994. Création par l’Atelier théâtral, Louvain-la-Neuve, 1994.
Le coup de semonce, Institut Jules-Destrée, Charleroi, 1995. Toudi, 18-19 mai 1999 (précédée d’une étude de Pierre Fontaine, La longue durée du Congrès wallon de 1945). Création à Liège, 1995.
L’annonce faite à Benoît, Ed. Lansman, 1996. Création à La Louvière, 1996. Nouvelle création à Mons, 2001.
Conversation en Wallonie ; Un Faust. Lecture de Jacques Dubois, Labor, 1997.
Madame Parfondry est revenue. Création à Strépy-Bracquegnies, 1998.
Devant le mur élevé, Ed. Lansman, 2000. Création à Bruxelles (Varia), 2000.
 

Avec Armand Deltenre
La nuit de Courcelles, Ed. Lansman, 1994. Création à Courcelles, 1994.

Roman

Soif de la terre, Ed. Paul Verlaine, 1956.

Nouvelle

 Le duel, Audace, 25.

 Essai

 Le fil de l’histoire. Pour un théâtre d’aujourd’hui. Avant-propos de Michel Otten, Louvain-la-Neuve, 1991.

 Adaptations

Sauvés. D’après la pièce d’Edward Bond. Création à Bruxelles, 1990.
Colette. D’après la pièce d’Anne Sierens. Création à Bruxelles, 1992.
 

Collaborations

Autoroute. En collaboration avec Michel Jamsin, Roland Hourez, Roland Thibeau. Création à Charleroi, 1981.
Hiver 60. Film de Thierry Michel. Scénario écrit en collaboration avec Jean-Louis Comolli, Thierry Michel, Christine Pireaux, 1982.
Le corps sabbatique. Textes d’auteurs belges, Mons, La valisette est dans l’atelier, 1985.
La maison au milieu du lac. Collectif. Dramaturgie de Jean Louvet. Création à Strépy-Bracquegnies, 1986.
Visité guidée. Collectif. Dramaturgie de Jean Louvet. Création à La Louvière, 1986.
Woyzeck, de Georg Büchner. Version française de Bernard Dort. Dramaturgie de Jean Louvet. Création à La Louvière, 1987.
Comment ça se fait que personne ne rit ? Collectif. Dramaturgie de Jean Louvet. Création à Bois-du-Luc, 1988.
Arrêtez, je veux descendre. Collectif. Création à Bois-du-Luc, 1989.
Espace Nord. L’anthologie, Labor, 1994.
L’héritage des gueules noires, Archives de Wallonie, 1994.
Les années Plisnier, Ed. du Sablier, Mons, 1996. Texte intitulé On ne nous l’a pas fait connaître quand c’était le moment.
Max Michotte : 1916-1975, Direction générale des Affaires culturelles, Galerie Tendances contemporaines, La Louvière, 1997.
Ecriture et engagement : actualité de Charles Plisnier. Cahiers internationaux du Symbolisme, 89-90-91, 1998. Texte intitulé Un regard culturel et théâtral sur la question nationale belge.
Pour Jacques : du beau, du bon, Dubois, Labor, 1998.
Théâtre contemporain Wallonie-Bruxelles. Tome 1. Quelques incontournables. Anthologie, Mons. Centre des Ecritures dramatiques, Ed. Lansman, Carnières, 2000. Contient : Un homme de compagnie.

A Consulter

Jean Louvet. Vidéogramme en 11 séquences réalisées par Archives et Musée de la Littérature.
Regarde Jonathan. Vidéogramme réalisé par Luc et Jean-Pierre Dardenne.
Nancy DELHALLE, Jean Louvet, dans Alternatives théâtrales, 69, Bruxelles, juillet 2001.
Etienne MAREST, Lecture de Louvet, Ed. Lansman, 2001.

 

 

L'Institut Destrée L'Institut Destrée,
ONG partenaire officiel de l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social
des Nations Unies (ECOSOC) depuis 2012
  The Destree Institute The Destrée Institute,
NGO official partner of UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with the United Nations Economic
and Social Council (ECOSOC) since 2012 

www.institut-destree.eu  -  www.institut-destree.org  -  www.wallonie-en-ligne.net   ©   Institut Destrée  -  The Destree Institute