Institut Destrée - The Destree Institute

               Accueil

Organisation

Recherche scientifique

Education permanente

Conseil

Action

Evénements

 

 

Institut Destrée, Centre de recherche européen basé en Wallonie

Philippe Suinen

Directeur général des Relations extérieures de la Région wallonne
Directeur général de l'Agence wallonne à l'Exportation
Commissaire général aux Relations internationales de la Communauté française Wallonie-Bruxelles

Prix du Wallon de l'année 1999

le 7 février 2000

Le Prix Bologne-Lemaire du Wallon de l’année 1999 a été remis ce 7 février 2000 à M. Philippe Suinen, juriste de 50 ans, haut fonctionnaire wallon en charge des relations internationales de la Région wallonne et de la Communauté française (DGRE et CGRI), ainsi que de l'Agence wallonne à l'Exportation (AWEX).

Nè le 30 juin 1949 à Forchies-la-Marche (Hainaut), M. Philippe Suinen a obtenu une Licence en droit à l'Université de Liège après des études gréco-latines à l'Athénée royal de Vielsam. Il a complété cette formation en 1972-73 par un diplôme d'études supérieures en droit européen à l'Université de Nancy. Entré dans la fonction publique en 1974, via le SPR, Philippe Suinen devient secrétaire d'administration au ministère des Affaires étrangères (Direction générale de la Politique, questions politiques concernant le Zaïre, le Rwanda et le Burundi), fonction qu'il occupe jusqu'en 1977. Recruté par le ministre Jacques Hoyaux pour travailler à son Cabinet de Secrétaire d'Etat à la Réforme des Institutions, Philippe Suinen le suit également à l'Education nationale (1977-1980). Conseiller, puis chef de Cabinet adjoint du ministre-président de la Région wallonne, chargé de l'Economie, Jean-Maurice Dehousse, de 1980 à 1985, Philippe Suinen a ensuite été chargé de la Direction d'Administration des Relations extérieures de la Région wallonne de 1985 à 1992. Appelé à nouveau dans des Cabinets ministériels au niveau fédéral, à partir de 1992, Philippe Suinen y a exercé les fonctions de Chef de Cabinet du ministre fédéral du Commerce extérieur et des Affaires européennes (1992-1993) puis des vice-Premier ministres (1994-1995 / 1996-1998).

Reprenant, en 1998, ses fonctions à la tête des relations internationales de la Région wallonne, comme directeur général, Philippe Suinen se voit également chargé du Commissariat général aux Relations internationales de la Communauté française en raison du départ de M. Roger Dehaybe comme administrateur général de l'Agence de la Francophonie à Paris. Conformément au décret créant l'Agence wallonne à l'Exportation, institution pararégionale, Philippe Suinen en exerce également la gestion. De plus, Philippe Suinen est vice-président du Conseil d'Administration de la Sabena et président du Conseil des Compensations industrielles.

En choisissant Philippe Suinen comme Wallon de l'année 1999, le jury et le Conseil d'Administration de l'Institut Jules Destrée ont voulu rendre hommage à un grand commis de l'Etat, Etat fédéral et entité fédérée Wallonie. Ils ont particulièrement relevé la manière dynamique avec laquelle Philippe Suinen coordonne les relations internationales de la Région, l’image volontariste qu’il donne d’une Administration résolument moderne, avec une gestion par stratégies et objectifs, en plaçant les utilisateurs et les entreprises au centre de la démarche, avec une communication ouverte et une réelle éthique.

Pour rappel, le Prix Bologne-Lemaire de la Wallonne ou du Wallon de l’année a été instauré en 1976 à l’initiative de la Fondation Maurice Bologne-Lemaire, dont l’objet est l’octroi d’un prix annuel à une personne qui, par son action sociale, économique, politique ou culturelle aura le mieux servi les intérêts du peuple wallon. De 1977 à 1991, le prix a notamment été décerné à Thierry Michel (cinéaste), Thierry Haumont (écrivain), Irène Vrancken (archiviste), Jean-Maurice Dehousse (ministre-président du gouvernement wallon), René Constant (directeur de l’Institut des Radio-éléments), Michel Quévit (professeur à l’UCL), José Happart (bourgmestre des Fourons), Marinette Bruwier (historienne, vice-recteur de l’Université de Mons-Hainaut), Bernard Anselme (ministre-président du gouvernement wallon).

Le prix n’ayant plus été attribué de 1991 à 1995, le Conseil d’administration de l’Institut Jules Destrée, en accord avec la Fondation Bologne-Lemaire, a décidé en juillet 1996 de rendre vigueur à cette heureuse initiative et de décerner à nouveau ce titre à une personnalité. Un jury a donc été constitué sous la présidence de Jacques Lanotte, ancien directeur de l’Institut Jules Destrée et directeur général des Affaires culturelles du Hainaut. Ce jury est composé d’administrateurs de l’Institut Jules Destrée et de la Fondation Bologne-Lemaire, actuellement présidée par l’ancien sénateur et juge à la Cour d’Arbitrage, l’économiste Yves de Wasseige.

Le nouveau prix, d’un montant de 50.000 francs, a été décerné en 1997 (Wallon de l’année 1996) au comédien et scénariste Jean-Claude Derudder. L’objectif était tant de saluer l’œuvre corrosive et provocante de cet acteur flamboyant, que de rappeler l’importance de la culture comme force de réflexion, de résistance et de changement. Quant au prix 1997, il a été décerné aux frères Luc et Jean-Pierre Dardenne pour leur œuvre cinématographique et documentaire en général et pour leur long métrage La Promesse, en particulier. Ce film illustre bien en effet la nécessité pour la population wallonne de reprendre conscience de ses responsabilités morales et politiques vis-à-vis des émigrés et des réfugiés et, plus généralement, de s’ouvrir à l’Autre dans un projet humaniste et démocratique. En 1998, le prix a été attribué à M. Michel Foucart, président du Groupe Technord et vice-président de l'Union wallonne des Entreprises, pour son engagement dans les domaines de la qualité et de la citoyenneté des entreprises wallonnes.

Les noms de Maurice Bologne et de son épouse, Aimée Lemaire, fondateurs en 1938 de l’Institut Jules Destrée, président et directrice des travaux de 1960 à 1975, grands Résistants, sont particulièrement bien choisis pour illustrer la volonté, pour les Wallons, d’honorer - ne fût-ce que symboliquement - ceux qui œuvrent à donner à leur région une image de qualité, de dynamisme et de défense des valeurs humaines et démocratiques.

 

 

L'Institut Destrée L'Institut Destrée,
ONG partenaire officiel de l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social
des Nations Unies (ECOSOC) depuis 2012
  The Destree Institute The Destrée Institute,
NGO official partner of UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with the United Nations Economic
and Social Council (ECOSOC) since 2012 

www.institut-destree.eu  -  www.institut-destree.org  -  www.wallonie-en-ligne.net   ©   Institut Destrée  -  The Destree Institute