Institut Destrée - The Destree Institute

               Accueil

Organisation

Recherche scientifique

Education permanente

Conseil

Action

Evénements

 

 

Institut Destrée, Centre de recherche européen basé en Wallonie

Michel Foucard

Administrateur délégué du Groupe Technord et Vice-président de l’UWE,

Prix du Wallon de l'année 1998

le 20 avril 1999

Le Prix Bologne-Lemaire du Wallon de l’année 1998 a été attribué ce 20 avril 1999 à M. Michel Foucart, ingénieur industriel électromécanicien de 54 ans, fondateur de PME : Installations électriques du Borinage (IEB à Mons), Thermo-Technique (Tournai), SAP (Technord Automation à Tournai) et surtout créateur en 1986 et Administrateur délégué du Groupe Technord.

Technord, bureau d’études de marché et fédération de PME originaires du Hainaut occidental à l’effectif de 250 personnes travaille dans des secteurs aussi variés que l’automation (informatique industrielle, réseaux de communication, etc.), la cimenterie, la verrerie, l’imprimerie, la chimie, la pharmacie, etc. Engagé depuis 1987 dans la Démarche Qualité totale, le groupe Technord - qui a réalisé un chiffre d’affaires d’1 milliard de francs en 1998 - comprend Technique Electrique Industrielle (TEI), basée à Tournai, Mons, Charleroi et Mouscron (certifiée ISO 9002), Technord Automation (Tournai, Liège et Villeneuve d’Asq), Thermo Technique établie à Tournai, Charleroi, Liège, Roubaix et Lyon (certifiée ISO 9001), La Technique - Le Filament bleu, etc.

Michel Foucard est un des vice-présidents de l’Union wallonne des Entreprises, mais aussi président du CEQUAL asbl (Centre de Diffusion en Assurance Qualité) : Plan Qualité Région 2000 en Wallonie, administrateur de Fabrimetal Hainaut-Namur, administrateur à la CCI du Tournaisis, promoteur d’un Nouveau projet Qualité Région en Hainaut occidental (CHOQ asbl), membre du Comité subrégional de l’Emploi et de la Formation du Hainaut occidental, Administrateur du Comité du Bassin du Hainaut occidental.

Par ce choix, le jury et le Conseil d’administration de l’Institut Jules Destrée ont souhaité, non seulement honorer un grand capitaine d’industrie, mais aussi confirmer les conclusions du quatrième congrès La Wallonie au Futur, Evaluation, Innovation, Prospective, tenu à Mons en octobre 1998, où nous avons voulu établir clairement l’entrepreneur comme premier acteur de développement et en tirer les conséquences. Il s’agit notamment de favoriser le développement local en stimulant la fonction réseau entre les entreprises, les universités et les centres de recherche ainsi qu’entre les entreprises elles-mêmes.

Pour rappel, le Prix Bologne-Lemaire de la Wallonne ou du Wallon de l’année a été instauré en 1976 à l’initiative de la Fondation Maurice Bologne-Lemaire, dont l’objet est l’octroi d’un prix annuel à une personne qui, par son action sociale, économique, politique ou culturelle aura le mieux servi les intérêts du peuple wallon. De 1977 à 1991, le prix a notamment été décerné à Thierry Michel (cinéaste), Thierry Haumont (écrivain), Irène Vrancken (archiviste), Jean-Maurice Dehousse (ministre-président du gouvernement wallon), René Constant (directeur de l’Institut des Radio-éléments), Michel Quévit (professeur à l’UCL), José Happart (bourgmestre des Fourons), Marinette Bruwier (historienne, vice-recteur de l’Université de Mons-Hainaut), Bernard Anselme (ministre-président du gouvernement wallon).

Le prix n’ayant plus été attribué de 1991 à 1995, le Conseil d’administration de l’Institut Jules Destrée, en accord avec la Fondation Bologne-Lemaire, a décidé en juillet 1996 de rendre vigueur à cette heureuse initiative et de décerner à nouveau ce titre à une personnalité. Un jury a donc été constitué sous la présidence de Jacques Lanotte, ancien directeur de l’Institut Jules Destrée et directeur général des Affaires culturelles du Hainaut. Ce jury est composé d’administrateurs de l’Institut Jules Destrée et de la Fondation Bologne-Lemaire, actuellement présidée par l’ancien sénateur et juge à la Cour d’Arbitrage, l’économiste Yves de Wasseige.

Le nouveau prix, d’un montant de 50.000 francs, a été décerné en 1997 (Wallon de l’année 1996) au comédien et scénariste Jean-Claude Derudder. L’objectif était tant de saluer l’œuvre corrosive et provocante de cet acteur flamboyant, que de rappeler l’importance de la culture comme force de réflexion, de résistance et de changement. Quant au prix 1997, il a été décerné aux frères Luc et Jean-Pierre Dardenne pour leur œuvre cinématographique et documentaire en général et pour leur long métrage La Promesse, en particulier. Ce film illustre bien en effet la nécessité pour la population wallonne de reprendre conscience de ses responsabilités morales et politiques vis-à-vis des émigrés et des réfugiés et, plus généralement, de s’ouvrir à l’Autre dans un projet humaniste et démocratique.

Les noms de Maurice Bologne et de son épouse, Aimée Lemaire, fondateurs en 1938 de l’Institut Jules Destrée, président et directrice des travaux de 1960 à 1975, grands Résistants, sont particulièrement bien choisis pour illustrer la volonté, pour les Wallons, d’honorer - ne fut-ce que symboliquement - ceux qui oeuvrent à donner à leur région une image de qualité, de dynamisme et de défense des valeurs humaines et démocratiques.

 

 

L'Institut Destrée L'Institut Destrée,
ONG partenaire officiel de l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social
des Nations Unies (ECOSOC) depuis 2012
  The Destree Institute The Destrée Institute,
NGO official partner of UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with the United Nations Economic
and Social Council (ECOSOC) since 2012 

www.institut-destree.eu  -  www.institut-destree.org  -  www.wallonie-en-ligne.net   ©   Institut Destrée  -  The Destree Institute