"Wallonie 2020", Institut Jules Destrée, Cinquième congrès La Wallonie au futur  

Wallonie 2020 : émergence des nœuds de futur
Rapport transversal des synthèses des quatorze groupes de travail tenus de février à juillet 2002

Groupe des LOIC  – Rapporteur : Renée Lambion

Synthèse générale

La recherche des adjectifs a produit un "portrait" immédiat partagé entre valeurs positives(10) et négatives (10) et ambivalentes (3) . Il ressort des valeurs négatives un ensemble qui se caractérise par les traits suivants.: - peu transparente, bureaucratique, désorganisée, dispersée, hétérogène. (voir graphique)

Deux autres constats de nature structurelle et conditionnant aussi  le futur wallon sont le vieillissement de la population  et le taux de chômage persistant qui peuvent se résumer en l'existence d'une population non active importante que les mesures prises par les pouvoirs publics ne permettent de résorber jusqu'à présent.

Retour haut de page

Dans cette perspective les enjeux suivants sont été dégagés.

- Comme il a été dit, le côté peu transparent, bureaucratique, désorganisé,…marque tout le développement possible. L'enjeu est donc de réorganiser les structures principales, leur système de fonctionnement ainsi que leurs missions. Il faut dans ce cas redéfinir les responsabilités de telle sorte que les responsabilités ne se reportent pas de l'une à l'autre "institution" jusqu'à s'estomper. Il est un fait reconnu que le tissu politique et administratif est extrêmement "maillé". On peut aussi se poser des questions sur la bureaucratie, l'Etat en général et leur poids par rapport aux régions voisines et s'interroger parallèlement sur l'esprit dans lequel les personnels administratifs et politiques travaillent (certitude et autoritarisme par exemple).

- Mis en liaison avec les aspects attrayants et sympathiques,  la combinaison des deux conduit à une ouverture à la limite désordonnée, sans conviction et sans substance. (Exemple des déchets importés des régions voisines). Une lutte contre cette inconsistance est donc nécessaire. La région doit se trouver ou se retrouver telle qu'elle est avec sa force intérieure, ce qui suppose des débats ouverts, une éducation permanente. Mais l'action doit suivre les discours et se définir des limites précises, concrètes.

- L'aspect "sale" a été évoqué à côté de l'image "verte". L'enjeu serait de rendre leur fierté aux Wallons par le développement d'une conscience collective d'appartenance. Une volonté de lui garder un aménagement du territoire équilibré peut y concourir. Nourrir cette fierté c'est aussi un défi intergénérationnel. L'un des aspects de cette volonté est le souci de relever la qualité de la vie en ville et d'éviter la marginalisation à travers les logements précaires (comme les résidences en camping). Pour y réussir, une autre condition est aussi de reconnaître une vraie autorité collective et en même temps diminuer l'égoïsme individualiste. Jusqu'à présent, on n'a pu que trop souvent constater l'inefficacité ou l'abandon des règlements pourtant votés et l'absence de démarches intégrées.

- L'enjeu est aussi de redécouvrir toutes les potentialités de la Wallonie. Celles-ci sont trop souvent masquées par les discours idéologisants dominés par l'obsession économique, la rentabilité à court terme, l'argent. Le caractère nostalgique et passéiste qui a été évoqué aussi dans le groupe n'est pas que négatif; il recouvre sûrement des valeurs humaines (de solidarité, d'accueil de l'autre), du potentiel à exploiter . C'est un domaine à creuser même si à l'avenir le développement par les NTIC de nombre d'activités nouvelles est certain. Ces NTIC s'appliqueront de toute manière dans un contexte de plus en plus global et accentueront encore la mondialisation dont la Wallonie est totalement dépendante.

- La Wallonie dispose d'un fort potentiel humain en constante régénérescence mais en mal de reconnaissance sur son propre territoire, étant en forte concentration sur un petit espace dans l'Europe. Mais malgré cette richesse de son potentiel humain, la Wallonie reste peu soucieuse du "durable":  il y a un manque de vision générale et de planification.et peu de sensibilité aux enjeux du futur, le réflexe dominant étant celui du "tant que ça marche". La nécessité apparaît dans un premier temps de réintroduire comme premier critère la qualité de l'action et la requalification du dynamisme. Des choix à long terme doivent aussi être posés clairement dans des domaines fondamentaux comme l'agriculture, la mobilité, l'énergie, les modes de consommation.

- Vivre dans les conditions d'une population de plus en plus vieille suppose nombre de changements lourds dans la vie sociale. L'individualisme, l'éparpillement du logement, l'éclatement des formes de vie familiale poseront de plus en plus les problèmes de l'isolement, de la pauvreté cachée. En raison des progrès constants de la médecine et de l'amélioration de la santé des seniors, le besoin d'activité s'accroît, mais il n'existe pas encore de volonté et de concertation pour y répondre. Il faudrait une nouvelle sorte d'éducation continue à travers toutes les générations. Les seniors n'ont encore été jusqu'à présent que trop les cibles d'un clientélisme politique et commercial et pas suffisamment des acteurs potentiels de notre société wallonne.

- La persistance du chômage appelle de nouveaux modèles de développement de la société: les secteurs "non productifs" peuvent répondre à des besoins sociaux non entièrement satisfaits ( garde d'enfants, assistance à domicile,…) Mais de nouveaux circuits de travail doivent être inventés, des fonctions nouvelles doivent être qualifiées aux normes du travail actuelles, le piège du chômage au sortir des études pour les jeunes doit être éliminé, les aides sociales démultipliées au point d'être inefficaces doivent être revues….

- Même si elle se montre volontaire, la Wallonie est encore trop prudente, complexée. Marquée par son passé de "fleuron" sur le plan international, elle se découvre maintenant toute petite mais en rêvant de jouer encore avec les grands. Mais elle n'a pas d'image forte, d'axe d'action fort. Elle est émiettée et la "normalisation" façon wallonne amène à l'étouffement grave de projets.

Retour haut de page

"Wallonie 2020", Cinquième congrès "La Wallonie au futur" -  Institut Jules Destrée - 2001-2003  
 
Wallonie 2020

Retour haut de page

Portail Wallonie-en-ligne : plan thématique Portail Wallonie-en-ligne : outils de recherche Portail Wallonie-en-ligne : plan du site
Wallonie-en-ligne, portail interactif de l'Institut Jules-Destrée, Centre d'étude et de recherche non gouvernemental en Wallonie

Page mise à jour le 23-08-2004

Congrès permanent La Wallonie au futur - Index des congrès

Institut Jules-Destrée : Pôle Recherche, Pôle Information, Pôle Citoyenneté, Pôle Prospective

Tous droits réservés © Institut Jules-Destrée