"Wallonie 2020", Institut Jules Destrée, Cinquième congrès La Wallonie au futur  

Wallonie 2020 : émergence des nœuds de futur
Rapport transversal des synthèses des quatorze groupes de travail tenus de février à juillet 2002

Groupe des DENIS – Rapporteur : Frank Delandshere et Jean Swennen

Animateur et auteur du présent rapport: Jean Swennen.

Rapporteur (3 réunions sur 5): Frank Delandshere.

Retour haut de page

Cinq réunions avaient été programmées, une par mois, de février à juin. Elles ont toutes été tenues et toujours à l'Arsenal de Namur.
Les réunions 2 et 3 ont permis la formulation des "adjectifs", leur connotation et leur appariement ainsi que la détection de 3 nœuds.
Le nœud 1 a été explicité lors de la 4e réunion; les nœuds 2 et 3, lors de la 5e.

La progression du travail a été régulière et soutenue. Le climat était serein, sans tension majeure. Les échanges étaient directs, mais sans agressivité. L'humour était régulièrement au rendez-vous, sans jamais nuire au sérieux du travail.

La régularité de la participation aux réunions n'a pas été "exemplaire": une dizaine de participants à la première réunion; de 4 à 6, lors des réunions suivantes et pas toujours les mêmes.

Cette "inconstance" n'a pas facilité ni l'appariement des adjectifs, ni la recherche des nœuds, ni leur explicitation étant donné l'absence de l' "auteur" de tel ou tel adjectif. Une part des "représentations" a ainsi été perdue, ainsi qu'un "affinement" dans l'explicitation des nœuds.

La méthode proposée a été exposée aux participants lors de la 1e réunion. Elle a suscité le "scepticisme", voire le "refus" de l'un ou l'autre participant. Le groupe n'a pas accepté de se choisir un "président" ( "Nous sommes adultes", "Il faut nous faire confiance"). Certains aspects de la méthode ont dû être expliqués à plusieurs reprises y compris lors de la dernière réunion. Manifestement, personne n'était familiarisé avec cette méthode.

Au terme de chaque réunion, le groupe s'évaluait avec la grille proposée. En moyenne, cela donne:

- représentations            4
- Wallonie                      4.5
- 2020                           1
- intelligence collective   4

Si je puis me permettre une "éventualité":

Je me demande si une formule de deux jours consécutifs (deux fois 6h.) ne serait pas plus "rentable" que 5 réunions sur 5 mois, quitte à ce que les participants qui n'acceptent pas la méthode se retire. (?)

Retour haut de page

Joints au présent rapport:

-          le mapping
-          explicitation du nœud 1
-          explicitation des nœuds 2 et 3
 

Retour haut de page

Explicitation du Nœud 1 :

« dynamique/réactive » vs « lourde/inerte »

La Wallonie d’aujourd’hui peut être qualifiée de dynamique. Elle est en mouvement constant, caractérisée par une certaine vitesse d’action/réaction face aux paramètres qui régissent son système. Ce dynamisme est particulièrement éloquent lorsqu’il s’agit, par exemple, d’améliorer le tourisme, facteur rentable pour toutes les villes. De plus, il existe à de nombreux niveaux un haut taux de génération de projets. Une formation permanente et évolutive en fonction des besoins rencontrés constitue une autre de ses forces.

Conjointement, la Wallonie est aussi réactive, c’est-à-dire apte à réagir, à s’adapter rapidement aux besoins – qu’ils soient d’ordre économiques (industrie, agriculture…) ou sociaux (ASBL…) – et aux modifications de l’environnement, aux sollicitations extérieures, au « contexte » global.

Paradoxalement, la Wallonie est malgré tout caractérisée par un degré élevé d’inertie : manque d’anticipation de l’évolution du système d’une part et, d’autre part, manque de mise en mouvement de ses rouages. Face aux changements, elle s’est dotée de réflexes durcis et souvent inadéquats : encommissionnements, secrétariats, application de solutions toutes faites et sans aucune innovation, « canalisation » desdites solutions sans que l’on puisse en sortir, effet d’annonce, etc.

Enfin, la Wallonie est empreinte d’une certaine lourdeur qui amplifie cette inertie. Dans les sphères décisionnelles, on ne s’est pas mis à penser, à anticiper, à prévoir, à « agir en vue de ». Les circuits de décision sont complexes, de nombreux projets demeurent inaboutis. Il ne semble exister qui peu d’évolution possible en-dehors des circuits politiques, fermés. Plus : tous les domaines (le socioculturel, la recherche…) sont infiltrés par des groupements politiques.

Dans une perspective politique, ces quatre aspects de la Wallonie s’influencent l’un l’autre et fonctionnent en « circuit » auto-alimenté et fermé qui résiste au changement et dont la vitesse va s’accélérant. Aucune place n’y est laissée au domaine social sous ses formes traditionnelles.

Retour haut de page

Réunion du 05 juin 02.

Au cours de cette réunion, ont été "explicités" les nœuds 2 ( potentielle inventive cherchant sa voie débrouillarde / ABSENCE D'AUDACE ) et 3 ( proche / exiguë morcelée petite ).

N.B. en italiques les termes utilisés par les participants.

Retour haut de page

Nœud 2

POTENTIELLE

La Wallonie trouve son potentiel dans:

- ses ressources humaines (ouvriers, artisans, intellectuels, artistes de qualité)
- son potentiel d'imagination
- sa localisation (position centrale au sein de l'Europe - nœud de communications)
- la richesse liée à l'immigration (étant donné leur situation difficile, les immigrés sont souvent plus créatifs / actifs que d'autres; ils influent aussi sur la démographie en rajeunissant la population ou, à tout le moins, en ralentissant son vieillissement)
- son histoire, son passé qui offrent des ressources culturelles et favorisent le tourisme
- son système éducatif (universités, hautes écoles, enseignement général, technique, professionnel) qui favorise la formation, l'innovation, la recherche, la création, l'ouverture sur le monde.

Retour haut de page

INVENTIVE

Cette caractéristique est avérée par

- l'aptitude à développer de nouveaux concepts afin de faire face à la concurrence, comme par exemple dans le secteur textile
- le rayonnement de ses artistes et philosophes de niveau mondial
- le travail d'équipes scientifiques (chimie, pharmacie, biotechnologie, aérospatial, … )

Retour haut de page

DEBROUILLARDE

Cette débrouillardise appert dans

- son "ingénierie  institutionnelle" , comme par exemple les intercommunales, qui permet de trouver des solutions pacifiques aux conflits qui ailleurs auraient débouché parfois sur un conflit armé
- son pragmatisme
- l'organisation du secteur de l'économie sociale dont les critères sont utilisés aussi en dehors de la Wallonie (adoptés par d'autres régions ou pays)
- la mise en place de marchés parallèles et de solidarités informelles pour pallier les insuffisances "officielles"

Retour haut de page

CHERCHANT SA VOIE

Cette recherche consiste à

- ne pas rester passive
- explorer les possibles pour résoudre ses difficultés
- prendre en compte l'expérience des autres régions
(pays), ce qui se manifeste par les nombreux voyages d'études

Retour haut de page

ABSENCE D'AUDACE

Cette absence d'audace est essentiellement le fait des "corps constitués" ( politiques, syndicalistes, entreprise, …) mais aussi des individus et a pour effet de

- continuer à subsidier des activités sans avenir pour éviter les réactions de la population
- ne pas faire de choix / ne pas prendre de décisions
à long terme en ce qui concerne les déchets, la pollution, la mobilité (infrastructures routes, autoroutes, TGV, voies d'eau, …)
- comme un enfant, manquer de vision sur les conséquences des décisions ou l'absence de décision
- rechercher (avoir besoin) d'effets immédiats, d'un "retour" économique rapide ce qui a pour conséquence que le durable, le long terme n'est pas entrepris (comportement immature)
- avoir peur de déséquilibrer les mécanismes socio-politico-économique et environnemental en place
- ne pas prendre du reculprendre le temps de comprendre (découvrir) les effets / actions des choix ou des non-choix (exemple: le transgénique, les OGM)
- exercer une pression par la peur

Retour haut de page

Nœud 3

PROCHE

étant donné

- la proximité de toutes les ressources (administrations, commerces, loisirs, services, …)
- la convivialité ( ex.. comités de quartier)
- l'accessibilité des hommes politiques

EXIGUË                                                                                    PETITE

 

???                                                                                            ???

 

MORCELEE

 Le morcellement résulte

 - du manque de solidarité
- des rivalités sous régionales (ex. bassins sidérurgiques Liège - Charleroi)
- du fait que la Wallonie est une région qui se connaît mal (pas d'étude d'ensemble, pas de "promotion / présentation / visites guidées" comme en France par exemple)
- de l'absence d'une vision d'ensemble
- de l'absence de fierté d'être wallon ( mon  village … oui; le reste… ¡basta!)

Retour haut de page

Évaluation de la réunion:

Représentations :            4    / 5
Wallonie:                       4.5 /5
2020:                            2   /5
Intel.coll.:                     4   /5

"Wallonie 2020", Cinquième congrès "La Wallonie au futur" -  Institut Jules Destrée - 2001-2003  
 
Wallonie 2020

Retour haut de page

Portail Wallonie-en-ligne : plan thématique Portail Wallonie-en-ligne : outils de recherche Portail Wallonie-en-ligne : plan du site
Wallonie-en-ligne, portail interactif de l'Institut Jules-Destrée, Centre d'étude et de recherche non gouvernemental en Wallonie

Page mise à jour le 23-08-2004

Congrès permanent La Wallonie au futur - Index des congrès

Institut Jules-Destrée : Pôle Recherche, Pôle Information, Pôle Citoyenneté, Pôle Prospective

Tous droits réservés © Institut Jules-Destrée